Pages

samedi 20 mai 2017

Trains étroitement surveillés (1965) VO+STFR





Réalisé par : Jiri Menzel
Avec :  Vaclav Nekar, Josef Somr, Vlastimil Brodsky....
Durée : 1h33
Genre : Comédie, drame, guerre 
Note Imdb : 7,8
Qualité : dvdrip vo+stfr 







Vous connaissez depuis longtemps mon goût de l'éclectisme sur ce blog. En ce week-end, je me suis dit qu'il fallait mettre en avant le cinéma de genre européen à travers un des meilleurs qui soient. 
A savoir le cinéma tchèque, à travers celui, notamment, de "Juraj Herz" et sa superbe version de "La belle et la bête" sans oublier son chef d'oeuvre reconnu "L'incinérateur de cadavres" mais je n'oublierai pas les chef-d'oeuvres de poésie de "Karel Zeman" ou les débuts remarqués de "Milos Forman" avec "Au feu les pompiers"ou encore "Jaromil Jires" et sa vision hautement décalé de l'oeuvre de "Lewis Caroll" avec son "Valérie au pays des merveilles"et biensur "Jiri Menzel" pour lequel je vous propose de découvrir ou revoir un film qui ne ressemble à aucun autre, avec une vision hors du commun, que ce soit dans dans la forme ou le fond.( Le film reçut d'ailleurs, en 1968, pour ses qualités artistiques, notamment, l'Oscar du meilleur film étranger)
En est donc la preuve avec ce premier du réalisateur, ""Trains étroitement surveillés" film à l'ambiance parfois étrange, offrant à des personnages atypiques une idée de quête existentielle, un conte moderne ou les désirs et l'amour l'emportent, mais ou le spectre de la guerre n'est jamais loin...

Le résumé : 
Milos travaille dans une petite gare tchèque pendant la deuxième guerre mondiale. Tourmenté par sa timidité, il n'arrive pas à séduire la jolie contrôleuse qui pourtant s'offre à lui. Devant cet échec et désespéré de pouvoir prouver qu'il est un homme, il tente de se suicider. Une jeune fille va tenter de lui faire surmonter ses craintes.


Pour ne pas gâcher le plaisir que j'ai ressenti en constatant la richesse cinématographique avec laquelle le réalisateur transpose cette histoire, je n'en dirai pas plus, disons qu'il faut se laisser porter à la fois par sa poésie fugace, son sens de l'absurde, ses subtiles métaphores, sa part de tristesse, son amusement et sa finalité d'une effarante justesse de ton....une rareté que je conseille vivement...


Lien vo :
https://www.multiup.org/download/620289738d085c43cb555150cd00eaf0/Trains_n_troitement_surveilln_s.vo_stfr.avi



video


2 commentaires:

  1. Merci pour cette découverte ...
    Tu as oublié Oldřich Lipský dans ta petite liste des réalisateurs tchécoslovaques .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. en effet sonny mais apres je ne le connais pas tous, dont celuii que tu cites, et puis il y en a bien plus en fait, je parle surtout de ceux que je connais le plus;

      Supprimer