Pages

lundi 16 janvier 2017

Poor Pretty Eddie (1975) VOSTF (trad maison)





Réalisé par : David Worth et Richard Robinson
Avec : Michael Christian, Shelley Winters, Leslie Uggams, Slim Pickens....
Durée : 1h22
Imdb : 5,5
Qualité : Dvdrip import vo+sous titres fr incrustés (maison)





Salut à tous, retour tardif pour mon premier post ce mois ci (beaucoup de taff en ce moment)après la super déferlante de pépites de "Vir Daucalis" que je remercie pour tous les posts depuis le début de cette nouvelle année ! D'ailleurs, au passage, soyez sympa de le remercier. 

Pour mon premier post 2017, j'ai choisi de vous offrir, un film considéré comme "culte" des 70's, un inédit rarissime, pour lequel je me suis acharnée à le faire traduire, et pour lequel je remercie donc grandement mon ami "Pat" concernant la traduction aux sous-titres incrustés (d'excellente facture, surtout que ce fut tres diffcile etant donné qu'il y a pas mal d'argot dans les dialogues) qu'il a faite, pour ce film d'exploitation 70's alias : "Poor pretty Eddie". 
Voici le pitch prometteur qui ne pouvait que me plaire dans le genre  : 

Une chanteuse de jazz afro-américaine prénommée Lyz, tombe en panne dans un bled perdu, alors qu'elle se rend quelquepart. Elle se retrouve dans un motel dirigé par le jeune "Eddie" et la grosse "Bertha", un couple de rednecks profonds qui n' pas l'habitude de voir arriver de nouveaux clients. 
Eddie promet à la chanteuse que sa voiture sera fonctionnelle dès le lendemain matin, et l'invite à dormir au motel. Progressivement, Eddie se convainc que la belle Lyz le trouve à son gout et décide de prolonger son séjour au désarroi de sa grosse Bertha. les désillusions d'Eddie le mènent à violer la chanteuse, avant de la garder captive, et de vouloir en faire son épouse...jusqu'a un certain point...

C'est un film totalement atypique dans son genre, avec une histoire parfois outrancière mais cependant  totalement assumé dans ses intentions de montrer également ce qu'est une autre vision de l'American way of life, version "Rednecks". "Poor pretty Eddie" fait donc partie d'une mouvance ancré dans une certaine réalité sociale de l'époque, avec ses paumés en tout genres, avec des scènes surprenantes, entre le tenancier et la grosse Bertha , qui rappelle vaguement le déja très bon "Motel Hell" (1980) réalisé 5 ans après, bien que le propos soit totalement différent.  

Film plutot original dans sa conception, avec des dialogues bien salaces, et des situations parfois bien barrés entre personnages, mention spéciale au personnage central du film, Eddie, très bon "Michael Christian" et à "Shelley Winters" brillante de par sa prestation décalée en Bertha . 

C'est donc une sacrée curiosité, de celles que je vous invite à découvrir sans plus tarder !




video


18 commentaires:

  1. Merci pour ce film !
    On sait que Le Chat qui Fume l'avait pris aux blogs de téléchargement avec qui il s'est ensuite fâché. Ne vous faites donc pas avoir avec les discours anti-pirates de commerçants qui volent eux aussi les gens. Quand ils ne doivent pas de l'argent à tout le monde, pauvres victimes...
    Très bon film que je conseille à tous. On le trouve décortiqué dans le Fanzine Soul Street également.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. stl merci pour l'info, mais je ne savais pas que le chat qui fume l'avait édité. Mais de toute façon ce n'est pas un rip de leur propre edition, je laisse cette version car je confirme que le boulot de traduction commis dessus est totalement fait maison,du a mon ami, qui de plsu s'est longuement investi pour en faire la trad compliquée du film, etant donné l'argot local du film. il m'apparait normal, que je laisse le boulot de mon pote disponible, donc le film. sinon je ne pense pas que je l'aurai partagé et aurait laissé le chat qui fume, seul detenteur de la dipo mais la étant passé par une version vo import entierement sous titrée maison j'estime que c'est différent (avec un bonne trad en plus), maintenant s'il se fache avec mon blog, ben j'en suis desole.

      Supprimer
    2. Non mais laisse le. De toute manière l'éditeur a vécu des années sans payer les masters, volés à d'autres éditeurs. D'où le retrait de plein de titres sur son site officiel. Il n'y a donc aucun mal, personne n'est tout blanc dans ces histoires.

      Supprimer
    3. Ahahahaha alors déjà c'est bien d'accuser les gens mais faut des preuves. Non nous avons pas vécu sans payé ou volé des masters. Celui là a été acheté et nous avons la facture que tu pouvons poster ! Si non avons retiré des titres c'est juste qu'ils sont vieux et surtout qu'après le crash de notre site nous n'avons pas eu le courage de tout remettre. Ils sont en vente sur notre page Amazon. Nous n'avons jamais pris ce film à un blog et nous Avons payé la personne pour faire les sous titres comme nous payons tout le monde. Et on ne s'est pas fâché ou alors on se demande avec qui. Nous connaissons les blocs de piratage et pourtant on emmerde personne mais par contre on aimerait bien qu'on arrête de raconter des mensonges sur nous. On est cool alors soyez cool aussi. Parce que virer vos blocs ça prendrait 2h.
      Merci d'arrêter de raconter des conneries et d'accuser sans preuves...

      Le Chat qui Fume.

      Supprimer
  2. Génial, Winters est la reine de ce genre de film, énorme merci Atreyu .

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour le travail effectué et pour ce partage !

    RépondreSupprimer
  4. grand merci pour cette rareté! :)

    RépondreSupprimer
  5. Merci Atreyu et Pat pour cette rareté !

    RépondreSupprimer
  6. Merci Atreyu pour ce partage et à ton pote pat pour son boulot de traduction.

    RépondreSupprimer
  7. cher atreyu
    une petite pépite de l'univers des "redneck movies"( cf le livre de maxime lachaud ,edition rouge profond)avec un montage sidérant ,notamment quand le regard de l'héroine lors de la séance photos , s'entrecoupe de plans à base de potentiels gunshots et que dire, du kidnappeurs en roue libre totalement habité par son role d'ersatz d'elvis presley ! du cinema bis de haut vol!
    fred

    RépondreSupprimer
  8. Merci pour tous ces films inédits.

    RépondreSupprimer
  9. Merci beaucoup pour ce partage :)

    RépondreSupprimer
  10. Film inconnu pour moi, merci!

    RépondreSupprimer
  11. " make america deep again"^^
    merci pour pour la découverte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Whaou quel film !!!
      Certaines ambiances sont pas loin de massacre à la tronçonneuse,le repas,la musique disonnante.....en fait il rappelle plein d'autres films sur l'amérique profonde des 70's
      Cerise sur le gateau Ted Cassidy le Lurch de la famille Adam
      Je range ça direct dans ma cultothèque:)

      Supprimer
    2. je savais que ca te plairait !

      Supprimer