Pages

jeudi 1 septembre 2016

Bienvenue à l'Etrange Festival ! (2016)





C'est avec un grand plaisir que, "Les Chroniques d'Atreyu" ont choisi de suivre très prochainement, et au quotidien,  (du 7 au 18 septembre prochain) pour la première fois l'un des "Festivals" les plus réussis en France, en termes de diversités autour du cinéma de genre qu'il représente depuis maintenant 22 ans ! 
Et vous n'êtes pas sans ignorer chers lecteurs, combien il est important de signaler ce genre d'évènement culturel ici même.
C'est pourquoi, après avoir exploré les coulisses du Festival de "Gérardmer", il était tout à fait logique de s'intéresser de plus près au caractère indispensable de la nouvelle édition de celui que l'on nomme donc, "l'Etrange festival"
Avec l'appui d'une organisation parfaitement millimétrée, ce dernier est dédié à tous les publics, toujours avide de pouvoir découvrir de véritables perles du cinéma international sous toutes ses formes. "Etrange" est le mot clé en effet pour définir la teneur annuelle de ce rendez-vous devenu incontournable dans le paysage des manifestations cinématographiques à grande échelle que peut offrir la capitale. 
S'intéressant en particulier à un cinéma diversifié de par ses thèmes audacieux, en abordant tout ce qui fait l'intérêt de découvrir des oeuvres engagées, inventives, au ton souvent décalée, provocatrice et choquante dans ses connotations vers l'extrême et dont "l'étrangeté" de la plupart des films présentées, donne bien toute sa signification à l'intitulé du "Festival".
 Au-delà de la qualité de sa programmation, celui-ci se glorifie également par la présence de nombreux invités du monde cinématographique, de la bd, de la littérature ou bien de la  musique avec des artistes enthousiastes à l'idée de venir s'exprimer devant un public hautement passionné. 

Une manifestation iconique, qui en majorité, propose chaque année, plusieurs long métrages de fiction (dont l'ensemble concerne des inédits en avant première mondiale, européenne ou française)  mais aussi des documentaires, des concerts, des expositions, des hommages et des focus consacrées à des cinéastes en particulier, sans oublier les nombreux court-métrages en sélection  (dont certains ont déjà pu révéler de grands cinéastes, tel que le réalisateur de "Rec", "Jaume Balaguero") .
En complément, une carte blanche est donnée à certains des invités qui optent pour quelques oeuvres du 7ème art, ayant compté à leur yeux. 

Ce qui dénote, de la part des responsables de la manifestation, d'un goût prononcé pour l'éclectisme en confèrant à l'ensemble une multitude de choix, afin de satisfaire le plus grand nombre !


 Comme vous pourrez donc le constater avec le résumé global de cette édition 2016 (infos ci-dessous )






Commençons avec la section long métrages qui cette année, comportera pas moins de 146 séances (toutes sections confondues) au "Forum des images" (de Châtelet les Halles) avec en alternance, 36 séances prévues au cinéma des "Fauvettes" (Paris, 13ème arrdt)


Parmi la liste des 22 films internationaux et inédits en sélection pour la compétition, et en vue de la remise du "Grand Prix Nouveau genre" (décerné par "Canal + Cinéma" et "L'Etrange Festival"), ainsi que du "Prix du Public", on pourra découvrir :



 
En exclusivité et première mondiale le film d'ouverture : "The Darkness" (Las Tinieblas) du réalisateur mexicain Daniel Castro Zimbrone. 






Le reste s'annonce tout aussi prometteur puisqu'on y découvrira, en sa présence, le nouveau film d'animation co-réalisé par l'excellent "Bill Plympton" : "La vengeresse" (première mondiale)

   







  

Mais aussi et surtout le nouveau long métrage du parrain de l'Etrange Festival", "Alejandro Jodorowsky" qui sera présent avec "Poésie sans fin" et que  l'on retrouvera pour une séance spéciale animée par lui même, ou il décortiquera sa vision du 7ème art..










En image, ci-dessous,  d'autres films de la compétition en présence d'une partie de l'équipe de tournage ou du réalisateur/trice concerné


  The Lure d'Agnieszka Smoczynska
                                
                        The Neighbor de Marcus Dunstan
 
      


       Transfiguration de Michael O'Shea                 
                   
                       
                                      
                             

                                       

 
                                                





                                          The Tenants downstairs de Adam Tsuei (ci-contre)













Au-dessus des lois (ci-dessus) de John Michael Mc Donagh et en présence des acteurs "Alexander Skarsgaard" et "Michael Pena" et :
                                                                    
Sam was here de Christopher Deroo
  



















                 
On continue avec deux des habitués du "Festival" que sont  les cinéastes japonais"Sono Sion", avec "Anti-porno" ou encore "Takashi Miike" avec "Terra Formars" (d'après un célèbre manga de sf).  

 

Anti-porno de Sono Sion
                                                                                                                           Terra Formars de Takashii Miike



Mais aussi et pour clore la liste des films de la compétition


 
Girl Asleep de Rosemary Myers
Psycho Raman de Anurag Kashyap
Headshot des Mo Brothers
Trash Fire de Richard Bates Jr
Alipato : The very brief life of an ember de Khavn
Wet women in the wind de Akihiko Shiota
The Bodyguard de Yu Song
Jeeg Robot de Gabrielle Mainetti
La région Salvaje de Amat Escalante
Interchange de Dain Iskandar Said




 



































Mais l'Etrange Festival",, c'est aussi un florilège de nouveaux talents avec une sélection de plusieurs films cette fois, "Hors-compétition" à commencer par :


-Dark Circus de Julia Ostertag (en sa présence) ainsi que :

-Baby Bump de Kuba Czekaj
-Patchwork de  Tyler Mc Intyre
-Under the shadow de Babak Anvari
-Grave de Julia Ducourneau (en sa présence)
-Officer Downe de Shawn Crahan
-We are the flesh de Emiliano Rocha Minter
-Bad cat de Ayse Unal et Memhmet Kurtulus
-Psiconautas,,The forgotten children de Pedro   Rivero et Alberto Vazquez
 






Pour ce qui est des autres sections de long métrage, la section "Mondovision" s'intéresse à un cinéma plus axé vers le genre thriller, fantastique et horreur :



Ainsi, on pourra découvrir (sur les 9 films prévues) le nouvel opus de "Blair Witch" signé Adam Wingard ("You're next"), ou encore "Détour" de Christopher Smith ("Creep" "Triangle" ) ainsi que le film d'horreur venant d'Argentine "Terror 5" des frères Rotstein !





   

Comme je l'ai annoncé, le "Festival de l'Etrange" ouvre aussi sa sélection à un genre très apprécié des festivaliers : les documentaires. sept films du genre, l'illustreront dont :


A l'occasion du nouveau film de "Sono Sion", un "doc" lui sera également consacré nommé "The sion sono"
Parmi les autres curiosités, on retiendra "Nuts" ou "Etre cheval" ou bien "Test Dept Films1984-2014" avec la présence des membres fondateurs du groupe de "Test Dept".
 



On en vient biensûr à la compétition des courts-métrages toujours aussi généreuse quant à son contenu : 60 films divisés en 6 programmes pour découvrir les réalisateurs de demain ! 
Et pour lequel, le "Grand Prix Canal +" et du "Public" seront remis à la clôture.




Comme à l'accoutumée, la "Carte Blanche" cinéma de cette édition 2016, offre l'occasion à deux artistes du monde culturel, que sont "Jaz Coleman" (leader du groupe métal : "Killing Joke") et "Stéphane Blanquet" (dessinateur) de choisir à leur gré des films de leurs propres choix.

On pourra découvrir ou redécouvrir parmi les six retenus pas "Jaz Coleman" des pépites telles que :

  Equus de Sidney Lumet                       
                           
                            La dernière vague de Peter Weir























Ainsi que   :
L'île du Dr Moreau de Erle C.Kenton (première version adaptée du roman de H.G Wells)
Kymatica de Benjamin Stewart
Year of the devil  de Petr Zelenka
The death and resurrection show de Shawn Pettigrew


Quant à celles retenues par "Stéphane Blanquet", on citera  :

   Le Baron de Crac de Karel Zeman                       

L'Ange de Patrick Bokanowski
Fetish doll de Keiichi Tanaami
The Bride stripped bare by her bachelors de Derek Jarman
Sweet friday de Keiichi Tanaami
Shunga de Keiichi Tanaami
















L'Etrange Festival c'est aussi "L'Etrange Musique" et ses concerts ! Pour ceux qui cherchent l'originalité, vous serez servis avec trois rendez vous évènementiels : 

- "Jaz Coleman" , en parallèle à sa carte blanche et sa prochaine tournée mondiale,se dévoilera sur scène pour un show en solo de nature halluciné et divinatoire intitulé : "Jaz Coleman spoken word : the great transformation"

-Test Dept :Redux ,  un groupe concepteur de musique industrielle anglaise, dont les percutantes sonorités vous laisseront une expérience à vivre, sûrement unique en son genre !

-Drahomira song orchestra : accompagné de la chanteuse suisse "Pony del sol" , ces musiciens donneront une de leurs rares apparitions sur scène.


Autre chapitre de la programmation à ne pas manquer durant le Festival : les deux "Focus" consacrés à deux cinéastes aux filmographies diamétralement opposés puisqu'il s'agit de feu "Shoei Imamura" (ci-dessous) un des derniers grands maîtres du cinéma japonais !

Au programme, sept de ses plus beaux films dont deux inédits "Désir volé" et "Mon deuxième frère".


 

et de "Frank Henenlotter" (avec l'honneur de sa présence ) une des icônes du cinéma d'exploitation US, avec un goût assumé vers le coté transgressif, l'humour noir, le gore et toute forme de déviance. Avec quatre de ses films majeurs , présentés par lui même :
 "Frères de sang 1 et 2", "Elmer" et "Frankenhooker"


                             




En complément de cette édition 2016, un hommage sera rendu à feu "Andrejz Zulawski" avec  "Possession" (1981) relation fusionnelle entre une femme et une étrange créature, Le diable (1972) film tétanisant sur le chaos pendant la guerre d'invasion des Prusses en Pologne en 1792, et surtout le rare et superbe film de science-fiction "Sur le globe d'argent" (1978) en version restaurée, ainsi que son tout premier film "La 3ème partie de la nuit" un drame intense pendant la 2ème guerre mondiale, sans oublier celui qui est considéré comme son chef-d'oeuvre :
"L'important c'est d'aimer" (1974) film intense et viscéral sur l'amour fou ainsi que présenté par l'ex-compagne du réalisateur, "Sophie Marceau" elle même, "L'amour braque"(1984)
 
Une oeuvre particulièrement subversive qui mérite qu'on s'y attarde à travers un choix attrayant de ses meilleurs films.!








En alternance avec le "Forum des images",  le cinéma "Les Fauvettes" projettera de son côté, 14 films ayant laissé une empreinte dans le cinéma de genre hexagonal avec le cycle "Gaumont vu par l'Etrange Festival" dont quelques bijoux du 7ème art comme (pour ne citer qu'eux..)

-Querelle (1982) de Rainer Werner Fassbinder                             
-La peau (1981) de Liliana Cavani
-Les yeux sans visage (1956) le chef d'oeuvre de Georges Franju
-Nosferatu, fantôme de la nuit (1978) de Werner Herzog
-Les Abysses (1963) de Nico Papatakis
-La fiancée des ténèbres (1945) de Serge de Poligny










  J'ajoute pour ne rien omettre sur cette riche édition 2016, l'intitulé :  "Thema : A la liberté ou à la mort !" qui proposera une sélection de films d'auteurs (sept en tout) , avec la présence notamment du réalisateur  "Jean-Pierre Mocky" pour l'un de ses brulôts contestataires : "Solo" (1970) ainsi que la venue de "Romain Goupil" pour sa "Java des ombres" (1983). 














 Enfin, le film choisi pour célèbrer la clotûre de ce 22ème "Etrange Festival", dévoilera la première française de : "The Marriage of reason and squalor" de Jake Chapman, un film naviguant entre la comédie, le drame et la fantaisie.




Voilà autant de raisons de venir vous immerger pendant une dizaine de jours avec l'"Etrange Festival" qui sonne comme une révolution culturelle depuis fort longtemps, afin de faire résonner tout un pan du cinéma de genre mondial, d'hier à aujourd'hui, en accentuant sur les découvertes. Tout en sachant que certains des films projetés n'auront pas le privilège de connaître une distribution dans les salles françaises, méritant ainsi d'avoir leur chance à travers le regard de cette manifestation et d'autres évènements de ce genre..


                                 A toutes et à tous, il ne me reste plus qu'a vous souhaiter un excellent Festival ! 


P.Vaccaro (Atreyu)



                                                           Extrait d'une des précédentes éditons



1 commentaire:

  1. merci pour l article vraiment tres riches en info travail collossal.........Travail de pro......... Bon courage pour la suite................

    RépondreSupprimer