Pages

lundi 29 février 2016

... la main à couper (1973)




Réalisateur : Etienne Périer
Acteurs : Michel Bouquet, Léa Massari, Bernard Blier, Michel Serrault...
Pays : France, Italie
Durée : 1h30

Qualité : Tvrip
Type : avi (980Mo)


Un de mes enregistrements qui faisaient partie du stock jamais publié de la Caverne.



15 commentaires:

  1. Une belle rareté, un magnifique cadeau pour le fan de Blier que je suis. Merci beaucoup!!!!

    RépondreSupprimer
  2. https://youtu.be/bmdB2tNnzhs

    Merci

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour a tous et toute je cherche a contacter MICHAEL DU BLOC DVDVHS TOUS GENRE
    Quelqu'un aurait t'il sont adresse mail
    ce bloc a disparu du jour au lendemain sans raison ni explication MERCI

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il a créé un blog privé dont ne sont membres que ceux en qui il a confiance et qui y contribuent.
      (c'est tout ce que je sais)

      Supprimer
  4. merci pour ce film que je ne connais pas, mais un Blier, cela ne se refuse pas !

    RépondreSupprimer
  5. Merci VirD pour ce genre de pépites méconnues. Je prends ;-)
    Signé GG

    RépondreSupprimer
  6. Merci j'adore les acteurs présent *_*

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour ce film, totalement inconnu, pourtant avec ces acteurs...Mazerno

    RépondreSupprimer
  8. excellent, merci vir pour ce polar français ! jamais vu

    RépondreSupprimer
  9. Bravo à Vir pour sa très grande cinéphilie ainsi que son immense sens du partage ! Bravo également à Atreyu pour ton blog, toujours de haute tenue et de grande diversité, après quand même pas mal d'années ! Cela fait déjà 5 années ! Une assez belle performance !!!

    RépondreSupprimer
  10. Bon film, la fin est un tantinet tirée par les cheveux à mon humble avis, mais c'est du solide, "l'affrontement" Bouquet/Serrault est magistrale, dommage que Blier est légèrement en retrait dans son interprétation, un peu trop en retenu sur ce coup-là.Mais c'est du bon cinéma francais pour sur, bien dialogué.

    RépondreSupprimer
  11. Il est pas mal ce film qui rappelle du Chabrol.

    RépondreSupprimer