Pages

mercredi 13 janvier 2016

Mois Gérardmer : "The Ugly" (1997) vf






Réalisé par : Scott Reynolds
Avec : Paolo Rotondo, Rebecca Hobbs, Roy Ward...
Durée : 1h30
Genre : Horreur, drame
Note IMdb : 6,3
Qualité : dvdrip fr


Résumé :
Deux infirmiers accompagnent un patient en cagoule dans une salle pour être questionné par le Dr. Karen Schumaker. Le docteur demande à "Simon Cartwright" de lui raconter son enfance jusqu'aux meurtres qu'il a commis






Présenté dans le non moins célèbre Festival du film fantastique de "Sitges" en Espagne, "The Ugly" fut une très bonne surprise du genre quand je l'ai découvert en salle. 
Le film s'attarde sur la psychologie ambigu d'un tueur en série et de ses réelles motivations pour passer à l'acte. Ce n'est pas un fou, loin de là, bien  qu'il soit étudié par une psychologue qui pour comprendre son interlocuteur, va devoir le faire replonger dans ses souvenirs d'enfance, entre autres. Avec un décor quasi unique d'une pièce servant de salle d'interrogatoire, dans une clinique psychiatrique, le film déroule son intrigue habilement, pour vous prendre à revers a tout moment, à travers certains de ses rebondissements, et surtout sa chute, surprenante ! 
Du bon cinéma de genre néo-zélandais, différent dans l'approche d'un sujet pourtant maintes fois traité sur grand écran. L'intérêt du film découle également de l'interprétation aux mille visages du serial killer que joue l'italien "Paolo Rotondo" avec une parfaite conviction de la complexité de son personnage. 


Lien vf ici





7 commentaires:

  1. J'étais passé a coté de celui là...merci Atreyu pour la découverte.
    Et,comme mieux vaut tard que jamais, belle année a toi.

    RépondreSupprimer
  2. J'avais le DVD vu une fois ,j'avais pas accroché du tout.
    En brut:Un film de plus sur le sujet avec ses clichés sans plus.
    Même si Paolo Rotondo n'a rien à se reprocher.
    Un genre très casse gueule qui fonctionne pas souvent ;donc le défaut est principalement une méconnaissance profonde du sujet qui fait qu'un détail grossier peu complètement bousier le profil du méchant perdant en crédibilité.
    Par contre lorsque le but est atteint ce qui reste assez rare on morfle pour de bon....

    RépondreSupprimer
  3. Un grand merci à toi, Atreyu !
    Depuis le temps que je cherchais celui-là.

    RépondreSupprimer
  4. Cool !! C'est un film que je voulais voir depuis longtemps. Merci ;)

    RépondreSupprimer
  5. La grosse grosse rareté que je cherche depuis des années! superbe! ce film est tres bon! merci beaucoup Atreyu pour cette exclue! merci !!!!

    RépondreSupprimer
  6. Trop bien cette série de petits films, comme toujours un grand merci a toi Atreyu

    RépondreSupprimer