Pages

samedi 16 janvier 2016

Mois Gérardmer : "Night of fear" (1972)




Réalisé par : Terry Bourke
Avec : Norman Yemm, Carla Hoogeven, Mike Dorsey, Briony Behets....
Durée : 50mn
Note Imdb: 6,1
Qualité : dvdrip (ni vf ni vost puisque muet)






On poursuit avec le panel des films de genre qui ont parcouru (ou pas)  les différents festivals tel que Gérardmer, Avoriaz, Sitges, ou bien Bruxelles pour ne citer qu'eux
Et donc, je vous présente ce week end une rareté atypique dans le domaine puisqu'il s'agit d'un moyen métrage sans dialogues, ou tout repose évidemment sur l'aspect sonore et visuel. Et de côté là, on peut dire que grâce à la courte durée de cette "nuit de frayeurs", le procédé fonctionne plus ou moins à merveille. En tout cas, il fait partie de ces nombreuses curiosités à découvrir de par son habileté à changer la donne, en basant le propos uniquement sur les effets de mise en scène mais aussi de la gestuelle des acteurs. 
Ce n'est pas le meilleur exercice du genre, un redneck movie avec séquestration et tortures on a déja vu ça, mais l'histoire importe très peu au final, le tout étant de rester convaincant dans la démonstration, ce que réussit  le réalisateur Terry Bourke en 50mn, en adoptant une vision ( celle du fou et de sa victime) assez audacieuse de la manière de transmettre au spectateur l'immersion d'un fait sans avoir besoin de recourir à un quelconque dialogue. 
Encore une preuve de l'originalité du cinéma horrifique australien,  à travers ce que l'on nomme, la "ozploitation" des seventies !

Pour vous donner une idée concrète, jetez avant tout un oeil sur le style du film, dans le trailer ci-dessous et si vous aimez d'autres expériences, cela vous donnera surement envie de tenter l'incursion !

Lien film ici


video

8 commentaires:

  1. Ils en avaient parlé sur Mad Movies, du coup j'avais vraiment envie de le voir, un beau cadeau que tu nous fait, merci beaucoup Atreyu ;)

    RépondreSupprimer
  2. Merci Atreyu pour ce rare film Australien.

    RépondreSupprimer
  3. le titre est assez bateau en tout cas:)
    Après le traitement du sujet est atypique,la fameuse vision Australienne des choses qui donne souvent de bons résultats,en peu en dire la même du cinéma Canadien et ses surprises.

    merci pour ce partage

    RépondreSupprimer
  4. merci Atreyu ces 2 inédits coup sur coup! t'es fortiche!

    RépondreSupprimer
  5. Un grand merci pour ce film, d'autant que je suis dans ma période australienne...
    Ricco

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour le partage, une expérience à découvrir.

    RépondreSupprimer
  7. merci pour le partage!

    RépondreSupprimer
  8. Merci, je ne connais absolument pas mais je rafole de tout ce qui est backwoods/hillbilly horror

    RépondreSupprimer