Pages

samedi 20 septembre 2014

THE KING OF MARVIN GARDENS (1972) VOSTF




Réalisé par : Bob Rafelson
Avec : Jack Nicholson, Bruce Dern, Ellen Bustyn, Scatman Crothers....
Durée :1h43
Genre : Drame
Note Imdb : 6,5
Qualité : Tvsatrip vostfr





                                "LA POURSUITE DU REVE AMERICAIN"


Avant de sortir ce soir, je me suis dit que j'allais vous poster un ptit film juste avant de partir. Il s'agit cette fois d'un nouveau film de la fastueuse période du cinéma américain. Un de ces bijoux 70's intemporels, dont le propos ne vieillit pas d'un iota malgré l'usure du temps. Avec le splendide "The King of Marvin Gardens" que Bob Rafelson ("5 pièces faciles", "Aux sources du Nil") réalise en 1972, ce dernier s'attarde sur la poursuite d'un rêve américain. Un rêve tenace que l'un des personnages principaux, joué par un Bruce Dern arnaqueur, ("Driver "Silent running") tente d'accomplir avec l'aide de son frère légèrement autiste, interprèté avec justesse par Jack Nicholson en s'imaginant aller au bout d'un projet d'envergure consistant à créer un paradis du  jeu, sur une île d'Hawaï. Tourné dans la ville d'Atlantic City, et ses endroits fantomatiques, "The King of Marvin Gardens" réussit la parfaite alchimie pour nous faire croire à ce rêve par l'intermédiaire d'un visionnaire et de son frère embarqué dans une aventure complexe dans sa conception. Complexe, mais o combien intéressante dans son étude de la société et de son aspect culturel dans lequel les deux frères évoluent. Deux personnes aux tempérament opposés, partant de rien, quasi marginaux, mais qui feront le maximum, grâce à cette complicité fraternelle qui les unit, pour essayer d'accomplir ce qu'ils considèrent comme une possible destinée. Parabole désenchantée, sur l'espoir et l'idée de s'y accrocher, malgré les obstacles permanents, cette oeuvre très rare, en termes de diffusion constitue pour ma part une magnifique leçon de vie, qui confine à l'émotion brute, porté par un duo attachant, pour un film qui reste facilement dans les mémoires.


Réup ci-dessous daté du 10/11/15

Lien vo ici
Sous-titres fr ici




6 commentaires:

  1. Puree , ca fait longtemps que je voulais voir ce film .
    Rafelson est un cineaste trop rare mais auteur de quelques grands films comme " five easy pieces " ( et non pas 5 easy pisseuses comme le chantait Gainsbarre ) , la deuxieme version hot du " facteur sonne toujours deux fois " ou le meconnu mais extra " veuve noire " avec Debra Winger et Sami Frey .
    Je n'imagine pas etre decu par ce film , vu les talents proposes .

    RépondreSupprimer
  2. Connais pas du tout, mais contrairement à Jicop, je me tâte. Peut-être vaudrait-il mieux faire appel aux "5 easy pisseuses" pour ça, mais bon...

    RépondreSupprimer
  3. Je cherchais ce Nicholson depuis un moment, un des rares qu'on ne trouve pas à part 3-4 films avant 1965. Du même réalisateur, et avec un caméo de Nicholson, j'ai traduit Head (1968) sur le coin du cinéphile

    Merci pour le film

    RépondreSupprimer
  4. eh ben et moi qui croyait avoir vu tous les films du duo raphelson/nicholson... Merci du fond du coeur pour le film atreyu

    RépondreSupprimer
  5. Hello Atreyu, un re-up est t'il possible ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est bon addis, je le rajoute dans la liste reups du mois

      Supprimer