Pages

vendredi 19 septembre 2014

La toile d'araignée (1975) vf




Réalisé par : Stuart Rosenberg
Avec : Paul Newman, Anthony Franciosa, Joanne Woodward, Melanie Griffith, Richard Jackel, Murray Hamilton....
Durée : 1h45
Genre : Thriller, mystère
Qualité : Tvsatrip fr
Note Imdb : 6,5



              

Avec moi, les post se suivent et ne se ressemblent pas obligatoirement. Comme vous le savez, j'aime varier les genres au maximum et c'est là tout l'intérêt de ce blog. De la série A à la série Z, tout doit y passer, selon l'humeur du moment. Mon humeur actuelle est centré sur cette période faste du cinéma italien et américain des seventies, et pour cela j'ai opté aujourd'hui pour une incursion dans le thriller U.S et ses nombreuse digressions sur le thème. Avec "La toile d'araignée" que Stuart Rosenberg ("Amityville", "Luke la main froide") réalise en 1975, on est de suite en présence d'une pointure en tête d'affiche avec l'impérial Paul Newman, dans le role d'un détective mené à enqueter sur une mystérieuse affaire de chantage, dans un lieu original qui prend pour cadre "les bayous de Louisiane". Secondé par d'excellents seconds roles tels que son épouse de l'époque Joanne Woodward (Mr and Mrs Smith), ainsi que Anthony Franciosa ("Ténèbres") Richard Jaeckel ("Au dela du réel", "Mr no Leggs") ou encore Murray Hamilton ("Les dents de la mer") et meme la toute jeune débutante Melanie Griffith ("Body double") .  "The Drowning pool" de son titre anglais, contient de solides arguments en matière de scénario, car en effet, le récit complexe auquel on assiste mérite toute l'attention du spectateur, pour ne pas etre largué quand arrive le climax final et ses révélations passionnantes. Souvent dans ce genre de films, c'est l'importance accordée aux personnages clés qui fait la réussite du film. Sans pouvoir trop en dire, au risque de spoiler le caractère de l'intrigue, "La toile d'araignée" possède donc une bonne réputation auprès de la critique, figurant comme l'un des thrillers les plus intéressants tournés par Paul Newman, avec d'autres comme "Le rideau déchiré" (Hitchcock) "Détective privé" (Jack Smight) justement pour lequel il reprend ici le meme personnage de Harper ou encore "Le piège" (John Huston). 


Réup courant mai 2016




6 commentaires:

  1. Salut Atreyu .
    En verite , la premiere aventure de Harper s' appelle " detective prive " et a ete realise par Jack Smight 10 ans plus tot .
    " le detective " de Douglas concerne Franck Sinatra .
    De toute facon , Newman est toujours aussi bon avec ce melange de nonchalence et de durete .
    La classe que cet homme .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. reslt jicop, en fait c'est juste, c'est "détective privé que j'ai confondu avec "le détective " en effet ou la c'est"Sinatra" dans le film. petite erreur de ma part. je viens de la rectifier sur le commentaire

      Supprimer
  2. Pas de soucis , errare humanum est .
    Le Sinatra est bon aussi , plus ambiance 60's .
    J'adore ces vieux films de detectives prives aux intrigues alambiquees .

    RépondreSupprimer
  3. J'ai ce film mais je n'ai jamais pris le temps de le regarder. C'est une sorte de rejet que je fais à cause de certains détectives privés à la Marlow qui baignent dans un scénario si alambiqué qu'on ne sait même plus, à la fin, si le détective à réussi à trouver la clé ou pas... suivez mon regard ...Le grand sommeil ou adieu ma jolie, par exemple.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais JorGrinch , t'as quand meme choisi comme exemple " le grand sommeil " , sommet du polar dont meme le scénariste William Faulkner , le réalisateur Howard Hawks et l'écrivain à l'origine du roman Raymond Chandler disaient qu'ils avaient parfois du mal eux-memes à s'y retrouver dans l'intrigue claire comme du jus de boudin .
      Celui-ci est plus net , je te l'assure .
      Bon film .

      Supprimer